Choisir une planche de snowboard adaptée à son usage, son niveau et ses mensurations

Comment bien choisir sa planche de snowboard ?


Il fut un temps où les amateurs de glisse devaient se contenter de ski de fond, de randonnées en raquettes ou de descentes en luge. Puis les remontées mécaniques sont arrivées et les pratiques se sont multipliées : ski alpin, snowboard, patinettes, snow-scoot, monoski, fat-bike… Il y en a aujourd’hui pour tous les goûts et tous les âges. Malgré tous ces déclinaisons de glisse, le snowboarder reste le roi des pistes… à condition qu’il maîtrise sa planche. Pour ce faire, la première étape est de bien la choisir.

Piste, hors-piste ou freestyle, quel usage allez-vous faire de votre snowboard ?

La première question à vous poser lorsque vous souhaitez choisir une planche de snowboard qui vous convient est de définir l’usage principal dont vous allez en faire : piste, hors-piste ou freestyle.

  • Piste : si vous vous contentez des descentes sur pistes jalonnées damées et que la seule chose qui vous intéresse est la vitesse, le mieux est d’opter pour une planche dite « Carving », aussi appelée « alpine ». Ces boards sont conçues longues et étroites afin de prendre de la vitesse rapidement et d’enchaîner les virages aisément.
  • Hors-piste : si vous êtes plutôt amateur de poudreuse et préférez sortir des sentiers battus pour vous amusez en hors-piste, alors il faudra choisir une planche dite « Swallow », caractérisée par une forme spécifique à ce genre de pratique, c’est-à-dire qu’elle facilite le surf sur neige profonde. Mais attention, ces planches n’offrent pas la même stabilité que les snowboards alpins.
  • Freestyle : pour les plus aventuriers qui passeraient leurs journées entières au snowpark, il va de soi que vous devez choisir un snowboard freestyle. Ces planches plus souples, plus larges et plus courtes permettent une réception parfaite grâce à leurs deux spatules symétriques.

Débutant, intermédiaire, confirmé, expert, quel est votre niveau ?

Deuxième étape décisionnelle, définissez votre niveau. Si vous n’êtes pas totalement débutant mais ne savez pas évaluer vos capacités, il peut-être judicieux de prendre une heure de leçon avec un professionnel – avec la Fédération Française de Ski par exemple – ou une personne au niveau confirmé pour vous guider dans votre choix d’achat.

  • Grands débutants et débutants : quand on n’a jamais touché à un snowboard, il peut s’avérer très compliqué de choisir une planche à son niveau. Le mieux est de demander l’avis d’un expert. Petit conseil : choisissez une planche souple avec une spatule large à l’avant – partie appelée le « nose ». La tolérance et la souplesse de votre board sont des atouts majeurs pour les begginners, ils évitent les chutes, limitent les erreurs et facilitent la remise sur pieds.
  • Intermédiaires et confirmés : si vous êtes déjà à l’aise dans vos virages et savez descendre une piste sans tomber, sans pour autant être le roi du snowpark, il est recommandé de se tourner vers une planche médium. Elles permettent d’avoir plus d’accroche et de prendre un peu plus de vitesse pour ainsi faire évoluer votre style, tout en gardant le contrôle de la planche et une bonne stabilité sur les pistes.
  • Experts : si le snowboard n’a plus de secrets pour vous, alors n’hésitez pas à choisir une planche rigide. Cela vous permettra de préserver votre courbe quelque soit votre type de pratique.

    Le poids et la taille, vos mensurations importent !

    Une fois que vous aurez défini le style de board qui vous convient le mieux, alors il ne vous restera plus qu’à la choisir en fonction de votre poids et de votre taille. Pour indication, placez la planche à la verticale à vos côtés et tenez-vous bien droit : votre planche doit vous arriver entre le menton et l’épaule, soit environ 20cm de moins que votre taille totale.

    Avec tout ça, il ne vous reste plus qu’à vous rendre dans votre magasin de longboard pour faire votre choix et envin devenir le maître des pistes !